Organisations Politiques et Economiques Regionales

La Ligue des Etats Arabes : Hypothese 2

La Ligue des états arabes conserve son prestige et sa valeur de mythe, car pour tous les peuples arabes elle symbolise l’ummah et elle marque le prélude d’une intégration.  La Ligue retrouve sa légitimité et son efficacité par le fait qu’elle sert les intérêts de tous les Etats arabes, et reste la seule organisation à le faire. La cohérence de la ligue dans son action et son utilité actuelle porte tout d’abord sur son statut c’est-à-dire qu’il est impératif qu’une structure incarne l’idée d’union Arabe, ces Etats sont rattachés par  un lien commun dans le but de peser dans le système international.  De plus, jusqu’aux accords de Camp David, la Ligue des Etats arabes avait affirmé son unité sur la scène internationale sur le thème de la décolonisation tout d’abord (face à la France, au Maroc, en Tunisie et en Algérie et face au Royaume-Uni à Oman ou au Yémen du Sud), puis sur laquestionisraélienne, véritable ciment de l’organisation. La Ligue des Etats arabes a présidé à la création de l’Organisation de libération de la Palestine en 1964, puis à pris une part active à sa montée en puissance jusqu’à sa reconnaissance, lors du sommet de Rabat en 1974, comme  » représentant unique et légitime du peuple palestinien « . Ce lien permet  une émancipation pour ce pays, à travers la diversité, un poids dans les débats mondiaux. Plus encore, il existe au moins une organisation régionale qui représente ces états arabes donc il y a une coordination et que grâce a la charte cette organisation prend la forme contractuelle. Grâce à l’article 8 de la charte, un gouvernement  ne peut pas pénétrer dans le affaires intérieurs d’un autre gouvernement, cela est souvent positif puisque nous connaissons les conséquences négatives d’une telle action sur certain pays comme par exemple en Irak. Et, contrairement à l’ONU qui place cinq Etats en avant au conseil de sécurité , ce lien montre qu’il n’y a pas de principe de supériorité et tous les Etats ont les mêmes pouvoirs de décisions et la même représentation et aucun d’eux ne peut se permettre d’exercer un pouvoir d’hégémonie  sur un autre Etat.   Quelque soit leur poids politiques, économiques, démographiques ou autres, lors du sommet, les Etats sont égaux et chacun peut s’exprimer. Est-ce que cette organisation est remplaçable? Prenons l’exemple de certaines organisations régionales. L’OPEP (Organisation des pays exportateurs de pétrole) est une organisation intergouvernementale (un cartel) de pays visant à négocier avec les sociétés pétrolières pour tout ce qui touche à la production de pétrole, son prix et les futurs droits de concessions. Donc cette organisation a des intérêts purement économiques et tous les membres de l’OPEP ne sont pas des Etats arabes. L’OCI se base surtout sur la perception de l’Islam dans le monde. Au fait l’OCI ne réussit pas a empêcher la « caricaturisation » de l’Islam, ceci a pour conséquence l’affaiblissement de l’Arabie Saoudite (leadership Arabe), et donc la capacité de l’OCI de véhiculer des intérêts arabes. Le CCG se comporte comme une entité indépendante de la Ligue. Il  exploite la Ligue, au lieu d’y intégrer. Le Printemps Arabe montre des écartes entre « le club des monarchies » et le reste du monde arabe. Donc, très clairement, aucune de ces organisations ne peut remplacer la Ligue Arabe.

Enfin, on peut dire que la LEA est la porte voix des Etats Arabes ainsi cette organisation représente une identité Arabe. Cette Identité Arabe malgré qu’elle soit remise en question doit être présente et seule cette organisation aujourd’hui peut l’incarner. Elle constitue donc un cadre irremplaçable dedialogue politique régional.

Be Sociable, Share!

Comments are currently closed.