Organisations Politiques et Economiques Regionales

La création du CCG a-t-elle amené à la dégradation du rôle de l’OPEP?

Depuis sa création le 25 Mai 1981, le Conseil de Coopération du Golfe a toujours été une communauté économique, avec 6 membres permanents, a adopté l’arabe comme langue officielle, et dont le but principal est d’assurer une stabilité politique et économique pour les pays de la région, ainsi qu’une unification du système économique et financier des États membres.

Avec une dizaine de pays membres, l’OPEP possède non seulement un rôle différent de celui du CCG, mais aussi une place beaucoup plus importante surtout sur l’échelle économique mondiale marqué par un marché pétrolier très vaste. Tandis que l’adhésion à l’OPEP n’est pas uniquement limitée aux pays arabes, celle du CCG est uniquement permise aux pays arabes, et surtout du Golfe, donc la plupart des pays présents dans la Péninsule Arabique.

 

L’Organisation des Pays Exportateurs de Pétrole, considéré comme un marché cartellisé par les compagnies pétrolières, contient 12 Membres, 6 dans le Moyen-Orient, dont 4 d’entre eux présents dans le Conseil de Coopération du Golfe : Arabie Saoudite, Emirats Arabes Unis, Koweït, et Qatar, ce qui fait que les deux autres pays membres du CCG, Bahreïn et Oman, possèdent les caractéristiques nécessaires pour faire partie du CCG, mais pas de l’OPEP, pour des raisons autant politiques qu’économiques. L’Arabie Saoudite est un des membres les plus importants qui sont présents dans ces deux organisations, vu qu’il a été l’un des membres fondateurs dans ces deux organisations. C’est le pays le plus grand, plus riche et le plus peuplé du CCG, et dans l’OPEP, c’est le 3ème pays le plus peuplé, avec plus de 28 millions d’habitants, et 2ème pays le plus vaste, avec une superficie qui dépasse deux millions de km2. Malgré une faible population et une superficie qui n’atteint même pas 1 million de km2, ainsi qu’une régression importante avec la crise économique mondiale de 2008, les Emirats Arabes Unis restent aussi parmi l’un des pays les plus riches dans l’OPEP ainsi que dans le CCG.

 

Par contre, ces deux organisations se complètent non seulement à cause de quelques pays membres et de structures économiques similaires, mais aussi grâce, à une unité et une richesse qui établit un lien entre ces pays ainsi qu’avec les pays de leurs régions respectives.

Vers le début des années 80, la création du CCG ainsi que la surabondance de pétrole maqué par un excédent de pétrole brut, qui a suivi la crise d’énergie des années 1970 ainsi que les deux chocs pétroliers, a poussé l’OPEP à se développer, car en créant une organisation entre les pays du Golfe, l’OPEP craignant de perdre ces quatre monarchies arabes et musulmanes, qui font partie du CCG, a essayé en vain de renforcer les liens entre ses pays membres. Malgré tout, l’OPEP a perdu son unité et donc ses recettes nettes d’exportation du pétrole ont chuté au cours des années 80, ce qui a automatiquement amené à l’amélioration du Conseil de Coopération du Golfe, surtout grâce à une langue, politique, religion, et géographie commune.

Sources:

http://www.medea.be/fr/pays/monde-arabe-general/ccg-conseil-de-cooperation-du-golfehttp://www.senat.fr/international/collogolfe/collogolfe1.html

 

 

Be Sociable, Share!

Comments are currently closed.