Organisations Politiques et Economiques Regionales

LEA: Membres de la ligue

La Ligue Arabe est la plus ancienne des nombreuses organisations internationales créées au moment ou s’achevait la seconde guerre mondiale; non seulement elle est plus ancienne que les Nations Unies, mais encore elle est antérieure a toutes les organisations européennes.
C’est le 25 septembre 1944 qu’est adopté un avant projet de pacte constitutif de la Ligue, Le protocole d’Alexandrie. Mais en fait, ce n’est que le 22 mars 1945 que le pacte de la Ligue Arabe est définitivement accepté par les 7 Etats fondateurs : Jordanie (alors Transjordanie), Irak, Syrie, Arabie Saoudite, Egypte, Liban, Yémen. Le pacte est destiné à consolider les relations entre les Etats membres, de préserver leur indépendance, coordonner leurs politiques afin d’aboutir  a une coopération mutuelle et de défendre les intérêts de tous les pays arabes.

Actuellement la LEA comprend 22 pays. Quels sont ces pays signataires ?

- La Libye le 28 mars 1953 (Résolution 497/18)
- Le Soudan le 19 janvier 1956 (Résolution 1107/24)
- Le Maroc le 1er septembre 1956 (Résolution 1496/30)
- La Tunisie le 1er septembre 1956 (Résolution 1497/30)
- Le Koweït le 20 juillet 1961 (Résolution 1777/35)
- L’Algérie le 16 aout 1962 (Résolution 1854/37)
- Le Sud Yémen le 12 décembre 1967 (Résolution 2374/48)

Aucun de ces Etats n’a soulevé une difficulté sauf le Koweït. Ce dernier, qui était sous protectorat britannique a obtenu son indépendance en juin 1991. La principauté, le lendemain, faisait parvenir au Secrétariat de la Ligue une demande d’adhésion. L’Irak de son coté avait envoyé un mémorandum a la Ligue pour expliquer que le Koweït faisait partie intégrante du territoire irakien. Finalement la ligue avait accepté la demande du Koweït après que le délégué de l’Irak avait quitté la salle. Le Conseil a pu voter à l’unanimité des Etats présents l’admission du Koweït.

De nouveaux Etats vont s’ajoutés ensuite:
-L’Algérie (01-10-1962)
-Bahreïn (11-09-1971)
-Qatar (11-09-1971)
-Oman (29-09-1971)
-Emirats arabes unis (06-12-1971)
-Mauritanie (26-11-1973)
-Somalie (14-02-1974)
-Autorité palestinienne (09-09-1976)
-Djibouti (04-09-1977)
-Comores (20-11-1993)
Notons que L’adhésion de la  Somalie et de Djibouti à la Ligue avait suscité un problème au sein de l’organisation du fait que l’arabe n’est pas la langue officielle des deux candidats.
Les pays observateurs sont le Brésil en 2002, L’Erythrée en 2003, Le Venezuela en 2006 et l’Inde en 2007.


Pays dont leur adhésion a été gelé

La Ligue Arabe a gelé l’adhésion de plusieurs États-membres qu’il a considéré avoir violé leurs obligations.
L’adhésion de l’Egypte à la Ligue a été suspendue en 1979 après qu’il a signé la Traité de Paix Israélo-égyptien. Par la suite le siège a été déplacé du Caire à Tunis. Les États-membres ont aussi coupé leurs relations diplomatiques avec le pays. En 1987, ces relations diplomatiques ont été rétablies. L’Égypte a été réadmise à la Ligue en 1989, et le siège revenait au Caire.
Le 12 Novembre 2011, la Ligue a fait passer un décret qui aura l’effet de geler l’adhésion de la Syrie si le gouvernement ne cessait pas la violence contre des manifestants civils d’ici le 16 Novembre 2011. La Syrie a condamné cette décision comme étant illégal, car une telle décision nécessiterait l’unanimité des membres, alors que l’initiative a obtenu 18 voix des 22 membres, le Yémen et le Liban s’y opposant, l’Irak s’abstenant, et la Syrie non-votant.
En Février 2011, la Ligue a décidé de geler l’adhésion de la Libye en protestation de l’oppression sanglante qui avait lieu dans le pays.
La Libye a été réadmise le 11 Août 2011, par la suite de la reconnaissance officiel de la Ligue de l’autorité du Conseil National Transitoire.

Be Sociable, Share!

,

Comments are currently closed.