Organisations Politiques et Economiques Regionales

Chronologie opep et petrole 2

Février 1979

 

La révolution iranienne provoque une vaste perturbation des approvisionnements occidentaux de pétrole en provenance du golfe Persique. Deuxième choc pétrolier.

 

22 septembre 1980

 

L’Irak attaque l’Iran. La première guerre du Golfe durera huit ans.

 

1982

 

Début de la baisse des prix du pétrole.

L’OPEP établit des quotas de production, difficilement respectés par les États membres.

 

1985

 

La hausse du dollar équivaut à un troisième choc pétrolier.

 

avril 1986

 

Contre-choc pétrolier : effondrement des prix du pétrole (le baril chute à 7 dollars).

 

Août 1990-février 1991

 

Deuxième guerre du Golfe. L’Irak envahit le Koweït, causant de nouvelles perturbations dans les approvisionnements de pétrole en provenance du golfe Persique.

Libération du Koweït par une coalition internationale menée par les États-Unis. L’ONU décide un embargo contre l’Irak.

 

21 décembre 1991

 

Dissolution de l’Union soviétique, l’un des trois plus grands producteurs mondiaux de pétrole.

 

1992

 

Baisse rapide des prix du baril.

 

28 novembre-1er décembre 1997

 

L’OPEP se réunit à Djakarta et relève sa production de 10 %, provoquant une baisse des cours de 40 %. Le prix du pétrole chute à 10 dollars le baril. L’OPEP rétablit les quotas en août.

 

1998

 

La région de Bakou (et la mer Caspienne en général) devient le nouveau centre d’intérêt des compagnies pétrolières mondiales.

 

1999-2000

 

Forte remontée des prix du baril à la suite d’un accord entre l’OPEP et les autres pays producteurs.

 

27-28 septembre 2000

 

Le sommet de Caracas, deuxième de l’histoire de l’OPEP, marque le retour de l’organisation sur la scène internationale à l’occasion des 40 ans du cartel et réunit les onze États membres, ainsi que l’Angola, le Mexique, la Norvège, Oman et la Russie, invités en tant qu’observateurs.

 

11 septembre 2001

 

Les attentats terroristes aux États-Unis causent une forte récession économique génératrice d’une contraction de la demande mondiale et de la baisse des prix du pétrole.

 

2002

 

Sommet des pays riverains de la mer Caspienne qui n’aboutit pas à un accord sur le partage global des ressources en pétrole et en gaz.

Dans un contexte de grande incertitude concernant l’Irak et le Venezuela (et l’avenir de leur production), l’OPEP freine la surproduction de pétrole.

 

20 mars 2003

 

Les troupes américano-britanniques attaquent l’Irak et renversent le régime de Saddam Hussein en avril. La troisième guerre du Golfe entraîne une perturbation des marchés pétroliers.

 

24 septembre 2003

 

L’Irak redevient membre de plein droit de l’OPEP.

 

29 août 2005

 

L’ouragan Katrina, qui dévaste la Louisiane et le Mississippi, détruit une partie des installations d’extraction pétrolière offshore du golfe du Mexique.

 

Août 2006

 

Le pétrole atteint plus de 78 dollars le baril en août, soit un triplement des cours depuis 2002, avant de redescendre autour des 60 dollars à la fin de l’année.

 

17-18 novembre 2007

 

Lors du 3ème sommet de l’OPEP à Ryad (Arabie saoudite), les chefs d’État des États membres s’engagent à continuer d’approvisionner les marchés de manière « suffisante et fiable ».

 

2 janvier 2008

 

Le baril atteint les 100 dollars à la bourse de New York, pour la première fois de son histoire, ce qui correspond à son plus haut niveau en dollars constants depuis avril 1980. Le baril franchit les 130 dollars en mai et les 140 dollars en juin. Dès juillet, le prix du baril s’effondre pour atteindre les 35 dollars à la fin de l’année.

 

2009-2010

 

Le prix du baril remonte, atteignant les 90 dollars fin 2010.

 

20 avril 2010

 

L’explosion de la plateforme DeepWater Horizon de BP (British Petroleum) dans le golfe du Mexique provoque la plus grande marée noire de l’histoire de l’industrie pétrolière, avec plus de 4 millions de barils déversés dans l’océan dans les semaines qui suivent.

 

http://www.ladocumentationfrancaise.fr/dossiers/petrole/chronologie.shtml

Be Sociable, Share!

, ,

Comments are currently closed.