Organisations Politiques et Economiques Regionales

CCG: Relation avec le Canada

Dans un cadre commercial, le Canada entreprend une certaine coopération avec le CCG. Il a visé à mettre en place une stratégie commerciale afin d’améliorer son marché et a proposé de faire du CCG un marché prioritaire pour plusieurs raisons.

En vue de réaliser ceci, le gouvernement canadien a mis en place un plan exhaustif pour développer son marché grâce à cette coopération, et ceci s’explique selon les points suivants :

  • Industries de service et projets d’immobilisation : Le secteur d’infrastructure et de construction est en voie de croissance remarquable et ceci grâce à l’augmentation de la population, des revenus par le biais de  l’exploitation du pétrole et du gaz, deux matières très demandées mondialement.  Ceci mène à de nouveaux projets d’investissement au niveau public immobilier. Ceci fait du Canada un repère et une source essentielle dans les projets d’infrastructure et d’immobiliers dans divers régions du monde. La région du CCG fait partie de ces dernières.
  • Matériels et services d’exploitation du pétrole et du gaz : Le Canada possède d’importants experts en matière de gaz et de pétrole, et la région du golfe, est un foyer stratégique, d’où le CCG, en vue de développer et moderniser ses industries, tente de profiter de cette expertise canadienne.
  • Industries de santé : Le CCG a mis en place des plans de construction d’établissements de santé. Or ils ont besoin de certaines compétences, d’équipements et de fourniture médicale et surement de  médecins compétents qui proviennent le plus souvent de l’étranger. A cet égard, le CCG a demandé des experts du Canada qui est assez compétente en ce domaine et aussi car beaucoup des décideurs du CCG ont fait leur études au Canada, d’où le rapprochement.
  • Agriculture, aliments et boissons : La réalité agricole au CCG est que la production est limitée et ne peut suffire les demandes du marché d’où la nécessité d’importation. Ceci explique l’importation remarquable de produits agricoles canadiens puisque cette dernière est reconnue pour sa qualité en matière de production (Le Canada assure 30% des exportations de cette région).

 

Donc les relations commerciales entre le Canada et le CCG sont actives, et le gouvernement canadien prend toutes les mesures afin de poursuivre ce partenariat qui réalise ses intérêts, et tente de réaliser un libre-échange tout en protégeant les investissements.

Or le Canada possède un certain nombre d’instruments pour faciliter ces investissements :

  • l’Accord sur le transport aérien entre le Canada et l’Arabie saoudite (1991)
  •  l’Accord sur le transport aérien entre le Canada et les Émirats arabes unis (1999)
  • l’Accord sur le transport aérien entre le Canada et la Koweït (2007)
  • Le Canada a conclu des négociations avec le Koweït sur un Accord sur la promotion et la protection de l’investissement étranger (APIE) en 2008 et envisage divers accords de la même nature avec d’autres pays du CCG
  • l’APIE conclu avec le Bahrain (2009)
  • Progrès réalisés en vue de la signature d’un APIE avec le Koweït, et signature avec celui ci d’un mémorandum d’accord en matière de relations commerciales.

Source : Affaires étrangères et Commerce International Canada, « Marché prioritaire de la Stratégie commerciale mondiale » (http://www.international.gc.ca/commerce/strategy-strategie/r8.aspx?lang=fr&view=d)


Be Sociable, Share!

, , , , , ,

Comments are currently closed.